Les PME en colère contre l'explosion de la nouvelle taxe foncière
Le montant de la contribution foncière des entreprises a parfois triplé pour certains entrepreneurs.

Cet impôt a tout simplement doublé, triplé voire quadruplé d’une année sur l’autre. Pas étonnant qu’il mette en colère ceux qui doivent le payer ! La contribution foncière des entreprises, qui remplace en partie l’ancienne taxe professionnelle supprimée en 2009, suscite actuellement la polémique chez les artisans, commerçants et PME. Et pour cause : elle ne cesse d’augmenter ! Et ce à l’heure où le gouvernement tente d’instaurer un pacte de compétitivité…

 

La fronde a commencé à la vue du montant que les petits entrepreneurs doivent payer cette année. Comme l’explique La Croix, la colère, d’abord locale, est devenue nationale. L’Union Professionnelle Artisanale et la CGPME ont été reçues hier à Matignon pour dire leur incompréhension à Jean-Marc Ayrault. Lequel les a gentiment renvoyés vers les collectivités locales, qui, de fait, fixent le montant de la CFE.

 

Depuis la disparition de la taxe professionnelle en 2009, les mairies et intercommunalités perçoivent deux impôts sur les entreprises, dont cette fameuse CFE, qui est calculée en fonction de la valeur des locaux occupés. La crise aidant, les collectivités ont pu être tentées d’augmenter la CFE. Parfois de manière excessive ! Face à la fronde, certaines ont promis de reconsidérer la hausse. Mais pour 2012, c’est trop tard.

Journaliste depuis 2005, dont cinq passés au sein du service France du quotidien 20 Minutes à Paris, après avoir commencé sa carrière à Economie Matin, déjà, Laure de Charette vit et travaille à Singapour depuis 2010. Elle est notamment correspondante du Nouvel Economiste et couvre l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie pour différents journaux. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.


Ecoquick

Prev Next

Résultat loto du mercredi 16 avril 2014 : 6 millions d'euros…

Les résultats loto du mercredi 16 avril 2014 seront affichés ici par la rédaction après le tirage ce soir.   Encore une fois nou... Lire la suite

Uber interdit à Bruxelles à cause de UberPop

A vouloir trop bien faire... C'est le système de covoiturage (payant) UberPop, présenté comme écoresponsable, qui est à l'origine de la... Lire la suite

Impôt sur le revenu : à vos claviers, prêts, vous pouvez déc…

C’est le coup d’envoi des déclarations par internet, pour les impôts de l’année 2014, portant sur vos revenus de l’an passé. Depuis ce ... Lire la suite

S'inscrire à la newsletter

   
Economie Matin
CAC40 4,405.66 ▲60.31 (1.39%)
DowJones 16,424.21 ▲161.65 (0.99%)
Nikkei $14,417.68 ▲420.87 (3.01%)
INDEXEURO:PX1

CAC40

Company ID [INDEXEURO:PX1] Last trade:4,405.66 Trade time:6:05PM GMT+2 Value change:▲60.31 (1.39%)
INDEXDJX:.DJI

DowJones

Company ID [INDEXDJX:.DJI] Last trade:16,424.21 Trade time:4:01PM EDT Value change:▲161.65 (0.99%)
INDEXNIKKEI:NI225

Nikkei

Company ID [INDEXNIKKEI:NI225] Last trade:$14,417.68 Trade time:3:00PM GMT+9 Value change:▲420.87 (3.01%)

Les + lus

Smartphone et tablette

economie matin-300x520

A la Une

Créer un sous SMIC est irréaliste et dangereux : Une bonne question ma…

Créer un sous SMIC est irréaliste et dangereux : Une bonne question mais une mauvaise réponse

Le niveau du SMIC, des charges, des taxes, le poids des normes, du droit du travail sont responsables du chômage de mass...